fbpx

Une mosquée est un bâtiment dans lequel les musulmans adorent Dieu. À travers l’histoire de l’islam, des cités furent construites autour de mosquées et ces dernières devinrent ainsi le point de rassemblement des communautés musulmanes. De nos jours, et surtout en terre d’islam, on trouve des mosquées pratiquement à chaque coin de rue, ce qui facilite aux musulmans l’accomplissement de leurs cinq prières quotidiennes. En Occident, les mosquées sont le plus souvent une partie intégrante d’un centre islamique, qui comprend également des pièces où l’on enseigne l’islam ou des lieux utiles à la communauté (bibliothèque, cuisine, etc).

On trouve des mosquées sous toutes les formes et dans toutes les grandeurs. Elles diffèrent selon les régions, selon l’importance de la communauté qu’elles desservent et la culture architecturale de l’endroit.

Certaines caractéristiques sont communes à toutes les mosquées. Par exemple, chaque mosquée contient un mihrab, i.e. une niche, dans un mur, qui indique la direction de la prière. Aussi, la plupart des mosquées ont un minbar(sorte de chaire), à partir duquel l’imam ou un érudit musulman livre son sermon.

D’autres caractéristiques communes fréquentes, surtout en terre d’islam, incluent un minaret, pour l’appel à la prière. Les minarets sont très visibles, au loin, et sont étroitement identifiés aux mosquées. La plupart du temps, à l’intérieur de la mosquée, il y a une grande salle rectangulaire ou carrée; c’est la salle de prière. Elle est souvent surplombée d’un toit plat soutenu par des colonnes ou par des poutres horizontales. Dans d’autres mosquées, le toit est en forme de dôme. Dans presque tous les cas, il y a deux salles de prière avec chacune son entrée : une pour les hommes et l’autre pour les femmes.

Les mosquées ont évolué, au fil du temps. Les anciennes mosquées comprennent une grande cour dans laquelle se trouve un grand bassin d’eau, qui servait aux fidèles pour leurs ablutions. De nos jours, cependant, la plupart sont équipées de toilettes et d’éviers individuels. Anciennement, le sol était le plus souvent de terre battue, mais de nos jours, il est recouvert et il est le plus souvent marqué de lignes sur lesquelles se tiennent les musulmans, durant la prière, pour former des rangs bien droits.

Les mosquées ne contiennent jamais d’images ou de statues, car c’est strictement interdit, en islam. Parfois, dans certaines mosquées, les murs intérieurs sont décorés de versets coraniques en calligraphie arabe ou de motifs géométriques complexes. Ces motifs sont faits à partir de divers matériaux incluant des mosaïques, du stuc, des pierres, de la céramique et du bois. Les motifs les plus classiques sont appelés arabesques et peuvent être en deux ou trois dimensions.

Même au milieu du désert aride, l’atmosphère, dans les mosquées, est fraîche et sereine. Lorsqu’une personne entre dans une mosquée, elle laisse derrière elle l’animation du monde matériel pour trouver refuge dans un sanctuaire de calme. Les mosquées sont des lieux d’adoration. Les hommes sont censés prier cinq fois par jour, en congrégation, dans une mosquée. Bien que les femmes ne soient pas obligées de faire leurs prières quotidiennes à la mosquée, elles y sont normalement bienvenues. Si elles ne le sont pas, dans certaines mosquées, c’est que ceux qui les administrent ont une mauvaise compréhension de l’islam.

Il est permis, aux musulmans, de prier en tous lieux, sauf ceux qui sont sales et/ou impurs (comme les toilettes ou les cimetières). Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit : « [Dieu] a fait de toute la terre une mosquée, pour moi. » (Sahih al-Boukhari. « Moi », signifie « ma nation », dans ce contexte.)

Le terme arabe pour mosquée est masjid, terme qui fait référence à un endroit de prosternation. Le terme arabe vient de la racine sa-ja-da, qui signifie se prosterner. Lorsqu’un(e) musulman(e) touche le sol avec son front, il ou elle est très proche de Dieu. La prière établit un contact entre le croyant et Dieu et la prosternation symbolise la soumission totale.

Certains croient, à tort, que le terme « mosquée » vient du mot espagnol « mosquito » et l’attribuent à la reine Isabella et au roi Ferdinando (15e siècle). Il n’y a pourtant aucun lien entre ces deux termes. Le terme « mosquée » fut introduit dans la langue française vers le 14e siècle, dérivé de l’italien « moschea », dont la version occitane était « mosqueta », manifestement emprunté à l’espagnol « mesquita ».

Une mosquée est un lieu de prière et de prosternation. C’est un bâtiment érigé spécifiquement pour l’adoration d’Allah. C’est là que les musulmans se tiennent, épaules contre épaules, unis dans leur amour pour Dieu et dans leur désir d’obtenir Sa satisfaction.

 


Source: https://www.islamland.com/fre/articles/quest-ce-quune-mosque