fbpx

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abd Al-‘Azîz Ibn ‘Uthmân Sindî

(Docteur en théologie et membre du corps enseignant de l’université islamique de Médine)

1. Ne fais pas de différences entre l’appel à Allah destiné aux musulmans et celui adressé aux non-musulmans, car ces deux œuvres comptent parmi les meilleures actions. Ainsi, la personne à qui Allah a accordé la réussite est celle qui aura saisi chaque occasion d’accomplir une bonne action.

2. Appeler les non-musulmans à l’Islam nécessite science, sagesse et patience. En effet, l’appel à Allah est un chemin plein de difficultés, mais sache que la récompense qui en découlera vaut bien les efforts déployés.

3. Ne désespère pas du fait que les gens ne répondent pas à ton appel ! En réalité, les gens acceptent la vérité. C’est pourquoi, ne néglige aucune bonne action, car il en faut peu à certains non-musulmans pour se convertir.

4. Rappelle-toi que ton devoir est l’appel à l’Islam, et que le résultat de ce dernier ne t’incombe en rien. Toutefois, se remémorer le danger de la mécréance et du châtiment qui en résultent, doivent te pousser à fournir davantage d’efforts. Quant aux fruits de ton appel, espère ces derniers auprès d’Allah.

5. Le fait que certaines personnes affirment que montrer un bon comportement au non-musulman suffit pour appeler à l’Islam, compte parmi les subterfuges du Diable. Ne sois pas utopiste de la sorte, car aborder directement les non-musulmans est primordial !

6. Montrer au non-musulman les nobles caractères islamiques et souhaiter son bonheur permet de gagner sa confiance et son respect. Lorsque tu désires discuter avec lui, choisis le moment et le lieu opportuns. Empresse-toi donc de saisir cette occasion et évite de reporter cela.

7. Les non-musulmans sont de plusieurs catégories. De ce fait, adapte ton discours en fonction de ton interlocuteur et prends en considération la situation de chacun. Effectivement, l’ignorant n’est pas semblable à l’instruit, de même que l’européen diffère de l’africain etc.

8. Par expérience, le meilleur moyen de gagner le cœur du non-musulman est de lui exposer la beauté de l’Islam et de ses éminentes moralités. Par conséquent, donne-lui des exemples précis, qui le concernent directement, en fonction de sa situation, afin qu’il assimile cela correctement.

9. Lorsqu’on présente l’Islam au non-musulman, il n’est pas juste d’exposer uniquement ses vertus sans l’inciter à se convertir. Fais attention, car son admiration pour l’Islam n’implique pas forcément qu’il acceptera l’Islam comme religion.

10. Parfois, avant de leur présenter l’Islam, il relève de la sagesse de faire douter certaines catégories de personnes dans leurs propres croyances, à l’instar de l’orgueilleux, l’islamophobe ou autre. Néanmoins, fais en sorte qu’ils ne s’entêtent pas.

11. Fais bien distinguer à ton interlocuteur, l’Islam et le comportement de certains musulmans. En effet, l’une des principales cause du refus des non musulmans à se convertir résulte de la mauvaise image que ces derniers véhiculent.

12. L’exposition des miracles scientifiques du Coran et de la Sunna est un moyen efficace pour appeler les non-musulmans à l’Islam. Toutefois, aborde ce sujet avec douceur et tact, tout en étant précis et sans exagérer.

13. Les arguments fallacieux contre l’Islam sont un obstacle à son entrée. Par conséquent, prépare-toi à y répondre. En effet, il y a de nombreux arguments équivoques que l’on entend régulièrement. Sache donc les réfuter avant d’entamer une discussion.

14. Fais attention à aborder un sujet polémique à propos duquel tu ne possèdes pas d’arguments, car ton acte nuit plus qu’il ne bénéficie. Fais la distinction entre une présentation succincte de l’Islam et le débat, ce dernier demande une habilitation/qualification particulière.

15. Évite, autant que possible, d’aborder des sujets que le non-musulman ne pourrait assimiler directement, tels que la circoncision, la polygamie, etc… Et si tu n’as pas le choix, réponds-y directement.

16. Il est étonnant de voir certaines personnes, qui, lorsqu’elles constatent qu’un non-musulman désire embrasser l’Islam, l’invitent à faire preuve de prudence et d’une grande réflexion avant de se convertir . Quelle grossière erreur de les freiner !

17. Prends conscience que l’entrée en Islam n’est pas une simple prononciation de la double attestation de foi, sans compréhension de son sens ni application de ce que cette dernière implique.

18. Respecte les priorités en appelant tout d’abord à la proclamation de la foi en l’unicité d’Allah, puis en la prophétie de Muhammad, au Jour dernier et autres. Malheureusement, certaines personnes nuisent et détournent de la religion sans le savoir, en incitant en premier lieu à se circoncire, à délaisser la consommation de boissons enivrantes et la fornication !

19. Ce n’est pas chaque livre traduit qui convient d’être distribué. Offre donc l’ouvrage adéquate à la personne appropriée, au moment opportun.

20. Suivre un converti après son entrée dans l’Islam peut être plus difficile que de l’y inviter. De ce fait, ne le laisse pas être une proie pour les Diables parmi les djinns et les êtres humains !

Qu’Allah nous guide et fasse que nous soyons parmi les défenseurs de Sa religion !

Traduit par Habib Rahmani

 


Source: https://www.islamland.com/fre/articles/20-recommandations-pour-appeler-les-non-musulmans-a-lislam